Historique du village

A la période gauloise, Igé, village du Mâconnais faisait parti du pays des Eduens. A l’époque gallo-romaine, Igé appelé IBGIACUM, était une villa, chef-lieu du Territoire agricole qui paraît avoir existé sur l’emplacement du château féodal (actuel Relais des Châteaux) et à ses abords.

Des établissements romains existaient à La Bruyère où l’on a découvert un four à briques romaines, aux Places où il paraît avoir existé une tuilerie romaine et au Chanelet.

Les moines de Cluny avaient des possessions à Domange où ils exerçaient le droit de dîme. Ces possessions étaient le plus souvent issues des dons faits au cours des Xéme et XIéme siècle par des seigneurs locaux au monastère de Cluny, en signe de repentance. La Chapelle y fut bâtie au XIème siècle.

C’est aussi au XIème siècle que fut construite sur l’emplacement actuel du monument aux morts, une église romane dite Eglise Saint Germain, consacrant la place comme entre du Bourg.

Au XIVème siècle, le clocher, victime de soubassements défectueux sera remplacé par une tour octogonale de style gothique. La paroisse de Domange, est alors rattachée à celle d’Igé.

Cependant, en 1750, son clocher menace de tomber, une autre église est construite et achevé en 1844, l’ancienne ne disparaître complètement que 15 ans après la construction de la nouvelle.

Au XIVème siècle, à l’est de l’Eglise, sur un terrain voisin va s’élever le Tour Mailly, qui constituera un fief important sous la conduite de seigneurs puissants. Son ancienne tour servait encore de prison royale au XVIème siècle.

Le château féodal bâti vers le XVème siècle a été au centre du conflit suivi de procès interminables entre le seigneur d’Igé et les habitants au sujet de l’utilisation de l’eau des fontaines près de la place. Le seigneur d’Igé, refusant aux habitants l’usage public d’une fontaine (la fontaine Garnier), le 26 juillet 1789, le château fut saccagé. Ce fut le départ de la Révolution qui s’étendit dans tout le Mâconnais.

D’autres fiefs seigneuriaux sont à citer : Chabotte, La Bruyère, dont les châteaux ou demeures (privées) sont toujours existants.

Igé compta jusqu’à 1256 habitants en 1881. Ce fut toujours un village agricole, principalement viticole. Les Romains y plantèrent les premières vignes et les moines de Cluny, au moyen âge, lui donnèrent une impulsion formidable.

ige école